Dans l’enfer de l’Aupenade

Ici rien ne peut être vrai puisque c’est ma vie rêvée en chambre d’hôtes. Et pourtant parfois, pour les clients de l’Aupenade, le rêve tourne au cauchemar. Bien sur tout est imaginaire, mais tout ce qui suit est un copié-collé fidèle d’une réalité possible, seuls les textes en langue étrangère ont été traduits (par google traduction) et quelques fautes corrigées, le reste est dans son état d’origine. Bienvenue dans l’enfer de l’Aupenade :

 

Message subliminal : « Marie-Hélène, cette semaine ne lit pas l’article de l’Aupenade… »

 

« Nous avons tourné un moment avant de trouver (panneaux indicateurs à revoir). »

« La pluie continue nous a empêché de visiter les environs. »

« On s’est fait bouffer par les moustiques ! »

« Il manque un coin salon. »

« Un verre de bienvenue aurait était assez sympathique … »

« Une piscine aurait été agréable. »

 » Pour ceux qui ne peuvent se passer d’un expresso une machine broyeur serait un plus.   »

 » Pas de télé, une seule chaise alors que nous sommes deux »

« Nous aurions apprécié que le descriptif de la chambre du rez-de chaussé indique que celle-ci donne directement sur la pièce commune. Assurément nous ne l’aurions pas choisie. »

« Chambres insuffisamment insonorisées et parking boueux.  »

« Déraisonnable! Dans la douche peu de pression d’eau et température trop basse. »

« Chambre au confort spartiate »

« Le matin, même pas de chauffage dans la pièce du petit déjeuner. »

« Le déjeuner mériterait de monter en gamme. »

« Oubli de mes allergies alimentaires pourtant signalées à la réservation. »

« Les repas étaient très simples et pas toujours bons. Petit déjeuner trop limité juste du café et du pain. »

« Au petit-déjeuner, regrettons de ne pas avoir vu nos hôtes, juste Monsieur qui est venu chercher les restes du petit déjeuner pour ses enfants et Madame n’a pas réapparue. »

« Il a été économisé sur tout, même à la nourriture, même au vin bon marché. Les cuillères pour la soupe devaient être conservées pour le dessert, pour le petit déjeuner il n’y avait même pas les assiettes! Le dîner décevant : la qualité et la quantité très modeste et globalement trop cher.  »

« Manque d’entretien ainsi que le jardin c’est vraiment dommage!! Et au niveau de l’extérieur à l’accueil des jardinières sur la terrasse avec des fleurs fanées et grillées par le soleil et des toiles d’araignées aux fenêtres.  »

« Pour l’espace petit déjeuner il serait bon de ranger les balais et de changer d’éponge son état était vraiment déplorable et cela renvoie une image négative pendant la collation. »

« Très basique, ne se conforme pas à nos valeurs. »

« Accueil pas très chaleureux et nourriture plus que moyen. »

« Pas content sur le fait qu’on vous propose du vin a table sans vous prévenir que ce n’est pas compris dans le repas , on vous ressert sans vous demander et après , on vous facture le vin !!! Très malhonnête de la part des propriétaires !!! »

« Les propriétaires inamicaux  et pas très serviables. Personne n’a demandé si tout allait bien. »

« Nous avons pratiqué des chambres d hôtes beaucoup plus chaleureuses. »

 

Vous vous souvenez ? Un jour je vous avais écrit que Dieu ne voyageait pas en chambre d’hôte… le diable, lui, y a ses pantoufles !

 

3 thoughts on “Dans l’enfer de l’Aupenade

  1. Ouahouf n en jetez plus…….
    Il faudra leur dire la  » jamais contente » est à Compiègne. Pas à l Aupenade. Nom mais.
    Elle est Au musée de la voiture. C’ est le nom d une des voitures 1900 capablé d atteindre les 100km/h déjà à la epoque.

  2. Oui, mais, faire de son mieux n’est pas faire toujours ce que les autres aiment. C’est dur, c’est compliqué, mais c’est le principe. Le principe de la diversité et de l’échange. Tous différents, tous nécessaires, et ceux-ci peut-être simplement pour nous faire aimer encore plus ceux qui apprécient les efforts.

Répondre à Gaëla Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :